Posted on: 18 mars 2021 Posted by: Xavier Comments: 0
compte de resultat

Freepik

Tout savoir sur le bilan comptable en France

Le bilan comptable fait partie des états financiers d’une entreprise au même titre que le compte de résultat et l’annexe comptable dont l’utilité est d’apporter des informations complémentaires aidant à mieux comprendre et à mieux analyser les comptes annuels. Il est essentiellement utilisé par les tiers (banques, clients, actionnaires, administrations…) afin de connaître la valeur de l’entreprise et afin de s’assurer de sa solvabilité.

Dans cet article, inspiré de cette définition du bilan comptable, nous allons décortiquer tout ce que vous devez savoir sur le bilan comptable afin d’éviter tous les pièges possibles lors de sa réalisation.

Le bilan comptable en bref

Le bilan comptable est un état de synthèse qui représente la situation patrimoniale de l’entreprise à une date donnée, il se présente sous forme d’un tableau qui se compose de deux colonnes ; la partie des ressources dite « Passif » à l’instar des provisions, des emprunts, du capital social et généralement de toutes dettes et la partie des emplois dite « Actif » qu’il soit immobilisé comme les bâtiments ou circulant comme le fonds de commerce, le matériel, les créances, les brevets déposés , etc…

Il fait partie des comptes annuels élaborés, en fin de tout exercice comptable, suivant les enregistrements comptables et les écritures d’inventaires. Il sert à déterminer le bénéfice imposable et comme un instrument crédible pour piloter des analyses internes et dégager des ratios utiles. Le bilan comptable est indispensable à l’élaboration d’autres bilans comme le bilan prévisionnel de création d’entreprise et le bilan fonctionnel.

Pour cause de transparence et de véracité, tout bilan doit être certifié par un commissaire aux comptes.

A quoi sert un bilan comptable

Le bilan comptable se fait sous la forme d’un tableau comportant les éléments actifs dans la colonne de gauche et les éléments passifs dans la colonne de droite, c’est qu’il s’appuie sur un modèle prédéfini selon tout plan comptable général en vigueur (PCG).

Son utilité est de donner un aperçu très clair sur la santé financière de l’entreprise, sur son chiffre d’affaires et sur les investissements réalisés.

L’utilité du bilan comptable est dans le fait qu’il renferme en soit trois bilans qui sont :

  • Le bilan comptable interne qui devrait être riche en détails pour permettre aux responsables d’évaluer la bonne gestion de l’entreprise et l’efficacité de son organisation.
  • Le bilan comptable officiel qui est destiné aux tiers (banques, clients, pouvoirs publics…).

Il devrait être minutieusement examiné par le commissaire aux comptes.

Sa publication est tributaire de l’approbation de l’assemblée générale des actionnaires ;

  • Le bilan comptable fiscal, qui évalue les bénéfices de l’entreprise afin d’estimer le bénéfice imposable.

Un outil d’évaluation de la santé financière de l’entreprise

Le bilan comptable qui devrait être en soit un gage de confiance pour les partenaires de l’entreprise est aussi un mécanisme de contrôle important qui permet aux responsables de procéder à des ajustements primordiaux de la gestion de leur entreprise. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle la législation française exige auprès des différentes sociétés de réaliser un bilan annuel.

A cet effet et dans un souci de transparence, l’article 123.16 stipule que les entreprises, qui réalisent un chiffre d’affaires dépassant 763000 € annuels  de vente de biens ou 230000€ de vente de services, sont dans l’obligation d’élaborer un bilan comptable détaillé dans le cadre d’un plan comptable général.

Dans le même souci de transparence, les grosses entreprises peuvent établir ce bilan plus d’une fois sur toute l’année. Elles veilleront, bien entendu, à atteindre le même résultat que les petites entreprises : le montant de l’exercice trouvé doit être obligatoirement égal au résultat trouvé en compte de résultat. Cette concordance est nécessaire.

Le bilan comptable en 3 minutes

Composition du bilan comptable en France

Le bilan comptable d’une entreprise se présente sous la forme d’un tableau décomposé en deux colonnes. A gauche, figure l’actif et à droite, le passif.

Le tableau des actifs

L’actif du bilan comptable réfère à l’ensemble des biens et des créances à la disposition de l’entreprise.  Il présente la composition suivante :

  • Les immobilisations incorporelles (biens immatériels : logiciels, site Internet, brevets, licences…)
  • Les immobilisations corporelles (biens matériels : terrains, immeubles, machines, gros outillage…)
  • Les immobilisations financières (titres financiers, cautions…)
  • Les stocks de marchandises et de matières premières.
  • Les créances clients, fiscales et sociales encore dues à la date du bilan
  • La trésorerie, avec les comptes bancaires, les valeurs mobilières de placement, les autres placements de trésorerie…

Les différentes immobilisations (incorporelles, corporelles et financières) sont situées en haut du tableau. Elles réfèrent à un actif immobilisé. Il s’agit d’éléments permanents à la disposition de l’entreprise ; alors que les stocks de marchandises et la trésorerie qui sont des éléments non permanents, renvoient à l’actif circulant.

Le tableau des passifs

Le passif réfère aux créanciers que sollicite l’entreprise pour obtenir les financements nécessaires à sa bonne gestion et au développement de ses activités. Les associés, banques et fournisseurs constituent, à cet égard, un pilier incontournable. Le passif d’un bilan comptable présente la composition suivante :

  • Les capitaux propres de l’entreprise (capital social, compte de l’exploitant, les réserves, le report à nouveau, le résultat financier et éventuellement les primes d’émission)
  • Les dettes financières (le montant des emprunts bancaires restant dus et les comptes courants associés)
  • Les dettes fournisseurs, fiscales et sociales encore dues à l’entreprise à la date d’établissement du bilan

Les capitaux propres constituent un élément permanent du passif alors que Les dettes financières en forment le passif non courant et les dettes fournisseurs en forment le passif courant.

Le résultat final

 

resultat du bilan comptableFreepik

Le résultat du bilan comptable

Le résultat final d’un bilan comptable est obtenu à partir de la différence entre le total de l’actif et le total du passif. Ces deux totaux devraient être différents. C’est l’ajout du résultat à la suite de l’actif et du passif qui permet aux totaux d’être égaux.

 

En cas de bénéfice, la balance penche du côté du passif et cela signifie une augmentation des capitaux propres. En cas de perte, le résultat devrait se placer du côté de l’actif et cela signifie une diminution des capitaux propres.

Le bilan comptable permet aux sociétés d’agir efficacement sur leur mode de gestion et de parvenir à moyen terme à une meilleure rentabilité.