Publié le: 30 avril 2017 Publié par : Xavier Commentaires: 1

Aux États-Unis, Amazon est le détaillant en ligne le plus en vue. Il revendique 34 % des ventes et a l’intention d’atteindre les 50 % d’ici 2021. Selon des spécialistes de Wall Street, l’entreprise a amélioré sa notation et s’est fixé comme objectif l’atteinte des 1 100 dollars en ce qui concerne le prix de ses parts déjà en hausse. Amazon domine le commerce électronique aux États-Unis et est bien partie pour rester en tête avec les nombreux projets innovants lancés récemment. Il est vrai que la concurrence ne reste pas les bras croisés, à savoir Walmart qui a frappé particulièrement fort en rachetant Jet.com. Mais les ventes de cette entreprise, et des autres sont très loin d’être à la hauteur de celles d’Amazon.

Une domination sans partage des États-Unis dans le domaine du commerce électronique

Si Amazon parvient à augmenter de 50 % sa part de marché dans le commerce électronique, la domination des États-Unis dans ce domaine serait alors plus forte que jamais. L’entreprise est sûre d’y arriver, grâce notamment à Prime, ce système permettant d’offrir aux abonnés une livraison gratuite de deux jours. Aussi, ce système donne la possibilité aux clients d’assister à des spectacles, dont des émissions de télévision ainsi que de la musique en continu.

Selon la firme de recherche Consumer Intelligence Research Partners, Amazon avait environ 65 millions de membres Premium l’année dernière, ce qui représente plus du double du nombre de ces membres deux ans auparavant. Et ces acheteurs sont très actifs et fidèles à l’entreprise. Si on s’en tient à certaines données, 80 % des membres en question effectuent un achat sur le site d’Amazon au moins une fois par mois. Selon un constat fait par le CIRP, les membres Premium effectuent jusqu’à 1 500 dollars d’achats en ligne par an, ce qui représente plus de deux fois les dépenses des autres membres.

Et la très populaire application de shopping de l’entreprise permet aux clients de faire leurs transactions rapidement. Aujourd’hui, ce n’est pas seulement sur PC qu’une commande peut être passée sur Amazon, car les ventes en ligne sont possibles via un smartphone. On note que Walmart propose aussi une telle solution et y a ajouté de nombreuses fonctionnalités afin de pousser les internautes à en faire une application de premier choix pour des opérations sur internet. Les ventes numériques représentaient 13 % des dépenses de détail en 2012 et sont en hausse de 8 % aujourd’hui.

Amazon est très avancé dans le domaine du commerce électronique et les autres acteurs du domaine auront certainement du mal à le rattraper.

1 people reacted on this

Comments are closed.