Publié le: 8 mai 2020 Publié par : Alain Commentaires: 0
taux-marginal-imposition

Le Taux Marginal d’Imposition ou TMI d’un contribuable correspond au taux d’imposition auquel seront fiscalisés les revenus supplémentaires. De nombreux contribuables ignorent encore l’intérêt qu’ils ont de connaître ce taux. Quand bien même, les simulateurs d’impôt sur le revenu peuvent leur faciliter la tâche.

En quoi consiste le taux marginal d’imposition (TMI) ?

Le TMI n’est pas à confondre avec le taux moyen d’imposition figurant sur la déclaration des revenus. Dans un système d’imposition progressif, le taux s’appliquant à la tranche la plus élevée du quotient familial correspond le taux marginal d’imposition.

Bon à savoir :

Pour les revenus 2016, les tranches de revenus sont les suivantes :

  • La tranche de votre quotient familial (revenu imposable divisé par le nombre de parts) de 0 à 9 710 € n’est pas imposée
  • La tranche de 9 710 € à 26 818 € est imposée à 14%
  • La tranche de 26 818 € à 71 898 € est imposée à 30%
  • La tranche de 71 898 € à 152 260 € est imposée à 41%
  • La tranche au-delà de 152 260 € est imposée à 45%.

Ces tranches d’imposition composent ainsi le barème progressif de l’impôt sur le revenu, chacune étant définie selon une limite basse et une limite haute. Un taux progressif d’impôt est ainsi appliqué à chacune d’entre elles. Quant au TMI, il s’applique à tout revenu supplémentaire perçu.

Comment calculer le taux marginal d’imposition ?

calculer le taux marginal d'imposition

Le TMI se calcule de la manière suivante :

Il faut diviser le revenu imposable de l’année par le nombre de part du quotient familial, puis appliquer à ce résultat le barème progressif de l’impôt défini plus haut par tranches.

Revalorisation du barème de l’impôt : quelle conséquence ?

À noter également la revalorisation de 0,1 % du barème de l’impôt sur le revenu en 2017 (sur la base des impôts de 2016). Cette revalorisation est due à l’inflation de l’année passée. Cela a pour principale conséquence une indexation des tranches sur l’inflation. Ceci permet de ne pas augmenter de manière artificielle l’impôt sur le revenu, dans la mesure où les salaires ont, quant à eux, suivis l’inflation.

Crédit image à la Une : Pixabay