Également connu sous le terme d’auditeur légal, le commissaire aux comptes est chargé de contrôler la situation financière de l’entreprise et de certifier ses comptes comptables. Il est capable de mener diverses missions régies par des obligations légales et un cadre juridique pour le compte d’une entreprise, d’une institution, d’une association et d’un syndicat. Vous pouvez faire appel à un commissaire aux comptes par volonté personnelle ou par obligation énoncée par la loi. Quoi qu’il en soit, il a le devoir d’agir en toute impartialité en faisant preuve de rigueur, d’impartialité, d’indépendance, d’intégrité et surtout de discrétion.

L’audit, la mission de base du commissaire aux comptes

La raison principale pour laquelle les entreprises font appel à un commissaire aux comptes est la réalisation d’un audit. C’est d’ailleurs la mission de base de ce professionnel. Par l’audit, il effectue un contrôle rigoureux des comptes de l’entreprise afin d’attester qu’ils sont corrects. À partir de ce travail, des indices clairs permettent d’affirmer que l’entreprise est honnête ou pas. À la fin de la mission d’audit, un document de certification est délivré au cas où toutes les vérifications qui ont été effectuées n’auraient rien montré de délictuel ou de frauduleux. Pour ce travail, le commissaire aux comptes respecte plusieurs phases. Il commence par la phase de planification, passe par celles d’évaluation du contrôle interne et de contrôle des comptes et termine par la phase de synthèse et d’émission des rapports.

D’autres missions menées par le commissaire aux comptes

Le recours à un commissaire aux comptes peut être motivé dans le cadre de la conduite de diverses autres missions. Ce professionnel est capable de travailler pour l’analyse des comptes prévisionnels d’une entreprise. Il a aussi les connaissances requises pour attester les comptes intermédiaires de la société en vue d’obtenir un emprunt ou produire une certification pour la demande de subventions. Notez que dans le cadre d’une mission de certification, en plus de revenir sur la situation des comptes, le commissaire aux comptes vérifie les mécanismes et procédures de contrôle qui ont été mis en place à cet effet.

Des vérifications spécifiques effectuées par le commissaire aux comptes

Il est courant que la loi exige à une entreprise de réaliser des vérifications spécifiques, un travail que le commissaire aux comptes peut abattre dans le cadre d’une mission. Ces vérifications visent l’équité et l’égalité des actionnaires. Suite à une telle mission, des rapports de gestion détaillés sont produits et permettent de rendre compte de quelques faits et arguments liés à la tenue des comptes.

Bon à savoir sur le rôle joué par le commissaire aux comptes

Pour mener à bien les missions qui lui ont été confiées, le commissaire aux comptes définit toujours un plan d’action, détermine les moyens à déployer et identifie les secteurs où il doit intervenir. C’est après ce travail qu’il passe à l’œuvre. À la fin de ses analyses et investigations, une description de la situation générale est effectuée. Ensuite, un rapport détaillé permet de stipuler la validation ou non des comptes contrôlés et est remis à l’assemblée générale, tout en étant disponible pour les tiers.

Sachez que le commissaire aux comptes contrôle et est aussi contrôlé. Un haut conseil a été mis en place et effectue un contrôle périodique de ce travailleur selon les dispositions du code du commerce. Tous les commissaires aux comptes reconnus par ce haut conseil sont contrôlés conformément à des normes de la directive européenne. Cela peut se faire à partir d’une action directe de contrôleurs qu’emploie l’instance chargée de lancer ces contrôles ou par des compagnies régionales et nationales qui ont été déléguées spécialement. Lorsqu’un commissaire aux comptes doit être contacté, il est averti d’avance. Le rôle principal du contrôleur est d’attester ou pas que les règles liées à l’exercice de la fonction sont respectées.