Crédit photo : Pixabay
Entreprise en difficulté

Vous constatez une baisse continue de votre chiffre d’affaires ? Les appels de votre banquier et créanciers se multiplient et vous n’avez plus la liquidité nécessaire pour couvrir vos dettes, alors que la solvabilité de vos clients complique encore votre quotidien de chef d’entreprise ? Pas de panique, parce que tout peut se résoudre et vous pouvez redresser la barre et retrouver votre sourire.

En effet, il n’a jamais été impossible à une entreprise au bord du gouffre d’éviter le dépôt de son bilan et relancer son activité. Dans ce domaine, les cas de réussite sont même assez nombreux – on peut citer juste à titre d’exemple les cas de Canal+ et la brasserie Léon – pour que vous puissiez garder l’espoir de remonter la pente. Libre à vous après de croire ou non en votre capacité de mener votre entreprise à renaitre de ses cendres.

Quelle que soit votre décision, nous avons essayé à travers cet article de vous présenter un petit tutoriel de comment gérer une entreprise en difficulté et sauver les emplois de vos salariés. Pour simplifier la donne, voici nos conseils, issus des expériences de plusieurs entrepreneurs qui ont réussi cet exploit, pour vous accompagner dans votre propre aventure.

Regardez le problème droit en face

 

Fixer la difficult

Crédit photo : Pixabay

Fixer la difficulté de votre entreprise

Il est courant chez les dirigeants d’entreprise de minimiser l’impact de la « crise » qu’ils confrontent. En effet, il y a une tendance à relativiser les soucis financiers et structurels de l’entreprise en croyant qu’ils ne sont que temporaires. Les spécialistes vous le diront : il faut reconnaitre l’ampleur de la difficulté que vous avez à gérer pour pouvoir l’éradiquer. A défaut, votre entreprise coulera à petit feu.

 

Pour sauver une entreprise en difficulté, il faut alors commencer par oublier le fait que votre activité redémarrera dans quelques semaines et avouer que vous êtes en mauvaise posture.  Viennent ensuite les différentes procédures préventives pour échapper à la crise.

Enclencher un mandat ad hoc

Il s’agit de la première bonne réaction que vous devriez faire pour gérer une entreprise en difficulté. En faisant appel à un mandat ad hoc, vous faites recours au tribunal de commerce pour nommer une personne indépendante capable de faire un audit de la situation financière de l’entreprise. La personne désignée doit être choisie de l’extérieur de la société.  Le but de cette manœuvre est de mettre en pratique des solutions capables de redresser la barre et assurer la relance de l’activité.

Soyez confiant, communicatif et crédible

Pour répondre à la question comment gérer une entreprise en difficulté, plusieurs experts sont unanime au rapport avec l’état d’esprit du premier responsable de cette entreprise. En effet, si ce dernier est anxieux et inquiet, il sera ainsi indécis et inspira ce sentiment d’inquiétude au reste de son entourage professionnel (salariés, fournisseurs, banquiers, actionnaires et clients).

 

Fixer la difficult

Crédit photo : Pixabay

Entrepreneuse confiante et positive

 

 

L’idéal dans ce cas est de communiquer un discours optimiste favorable à la restructuration et l’union des efforts. Le dirigeant doit croire en sa capacité à rétablir de l’ordre dans l’entreprise, avant de communiquer sa croyance positive à ses équipes et les autres parties prenantes.

 

Vous devez alors commencer par avouer la difficulté en face, croire en votre capacité de la dépasser et faire passer ce message, avant d’attaquer les points suivants :

Choisissez un secteur porteur

Même si vous opérez depuis longtemps sur un secteur d’activité précis, la restructuration de votre entreprise doit commencer par le ciblage d’un secteur porteur, autrement dit un domaine où il y a plus d’opportunités de croissance et d’investissement. Là-dessus, votre talent d’innovateur peut vous être utile.

L’union fait la force

Vous connaissez le dicton « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » ? Ceci s’applique à votre cas. En effet, vous ne pouvez jamais gagner ce défi si vous irez contre vos salariés et leurs syndicats. Réunissez vos efforts et la machine redémarrera.

L’altitude gagnante

Inutile d’entrer en guerre si vous pensez que vous allez la perdre. Pareil dans le monde d’entreprise parce que vous devez montrer l’exemple. Vous devez être courageux, communicatif et avoir les idées claires tout en faisant participer votre entourage.

 

 

Les cinq manœuvres pour gérer une entreprise en difficulté

 

sports-ground-531919_1280

 

Crédit photo : Pixabay

5 étapes pour gérer une entreprise en difficulté

Si vous avez les caractéristiques mentionnées plus haut pour la gestion d’une entreprise en difficulté, il ne vous reste maintenant que de travailler sur le terrain. Sans tarder, voici le guide des 5 bonnes actions à faire dès votre premier jour de reconstruction.

 

 

Décréter l’état d’urgence

Dans l’immédiat, vous devez réunir tous les actionnaires et commencer le brainstorming qui va sauver l’entreprise.

Faire un audit complet

Pour arriver à mettre en place la stratégie gagnante, vous devez éplucher tous les dossiers de votre entreprise. Ne laissez aucune opération à l’abri, faites votre audit, recueillez l’avis de tous les employés, comprenez les causes du naufrage et écoutez les conseils pour identifier les solutions.

Proposer un plan de redressement limité par le temps

Après avoir audité l’antécédent de l’entreprise et réunir les parties concernées, vous devez proposer une stratégie de sauvetage sur un horizon de 12 mois.  Votre plan doit se traduire en objectifs quantifiables pour savoir où votre entreprise se dirigera à la fin du prochain exercice.

Réduire les charges

En parallèle de l’application de votre plan, vous devez réduire au maximum vos dépenses. Vos finances ont besoin de souffler : les charges inutiles sont donc à supprimer.  Faites attention à ce sujet, car certains coûts sont nécessaires même s’ils sont élevés.  La réduction de la masse salariale, les cessions d’activités et les reventes d’immobilisations sont des décisions qui doivent se prendre en fonction de votre nouveau plan.

Mettre en place un nouvel organigramme

Vous ne pouvez pas sauver votre entreprise, si vous reprenez les erreurs du passé et donc son organigramme défectueux.  Pensez que la simplicité fait la beauté et essayez de construire votre nouvelle équipe avec un nombre plus restreint, mais plus responsable.