Bien que très utile au sein d’une structure, le droit du travail possède de nombreux écrits très complexes à faire respecter. D’autant plus s’il s’agit de petites et moyennes entreprises qui préféreraient gagner du temps dans leur cœur de métier plutôt que dans les démarches administratives.

expert comptable droit du travail

 

Pour réfléchir à la simplification du droit du travail, rien de mieux que des experts-comptables qui sont au cœur des entreprises et des problèmes qu’elles peuvent rencontrer. Les experts-comptables sont les garants de l’avenir financier des entreprises mais aussi de très bons décideurs stratégiques qui comprennent les craintes et les difficultés des entreprises à se développer.

Cerner les besoins des entreprises pour des lois adaptées

Lors de la 5ème journée du Club Social des experts-comptables, plusieurs professionnels du monde de la comptabilité se sont réunis pour proposer des réformes sur la simplification du droit du travail. L’accent est mis sur les petites entreprises de moins de 11 salariés qui se heurtent plus souvent à des difficultés dans leur gestion administrative et dans leur développement salarial et économique.

Simplifier le bulletin de paie fait par exemple parti des étapes à mettre en place. Pour une lecture facilitée, le nombre de lignes devra être restreint. En réponse à ce problème, l’Ordre des Experts-comptables souhaite figer le montant des cotisations à la charge des entreprises et des salariés, fusionner la CSG et la CRDS qui ont les mêmes fonctions et diminuer les conventions collectives. Toutes ces mesures ayant pour but d’alléger nos fiches de paie.

Une focalisation particulière des experts-comptables sur les petites entreprises

Dans le même objectif que les fiches de paie, les experts veulent alléger les contrats de travail pour les jeunes entreprises innovantes. En effet, elles représentent une part importante des nouvelles embauches, le but est donc de favoriser ces embauches et donc la croissance économique.

Dans un but clair de simplification et d’allégement des conventions liées au droit du travail, l’Ordre des Experts-comptables, souhaite faciliter les ruptures conventionnelles, la réglementation et la législation des TPE et PME, mieux définir le rôle de l’inspection du travail, être au cœur du terrain pour déceler et mieux servir les problèmes de terrain.

La difficulté des experts-comptables en pratique

Lorsque nous rencontrons des experts-comptables en activité, leurs problématiques sont concrètes aux difficultés du terrain. Prenons l’exemple d’un expert-comptable à Salon de Provence possédant différentes catégories de clients : agriculteurs, professions libérales, petites organisations, créateurs d’entreprise. Chaque catégorie de client possède une particularité et des besoins spécifiques auxquels il faut savoir s’adapter. Les petites organisations et entreprises souhaitent avant tout se concentrer sur leur cœur de métier. Ils n’ont généralement pas de temps à perdre avec de la paperasse administrative, peu de temps à consacrer à leur compte et n’ont souvent pas les connaissances nécessaires pour effectuer des plannings prévisionnel, budgétaire ou encore d’embauche. Ceux-ci entrainant bien sûr des démarches administratives et textes de lois à respecter. Difficile donc de s’y retrouver. Les petites entreprises sont souvent obligées de faire appel à un expert-comptable pour les aider quand celles-ci ont le budget pour. En effet, beaucoup d’indépendant ou de petites entreprises ne possèdent pas le budget nécessaire pour avoir un expert-comptable, elles sont alors contraintes de se débrouiller seules. Leur évolution est donc compromise à cause de la difficulté du code du travail et des codes comptables. La simplification de ces derniers sera alors bénéfique à l’évolution de l’embauche par les petites entreprises, ce qui entrainera par la suite un développement économique concret.