reconversion professionnelle

Au cours d’une carrière, un travailleur peut prendre la décision de changer de métier ou de statut afin d’entamer une nouvelle étape de vie. On parle alors de reconversion professionnelle.

C’est une tendance actuelle dans l’univers du travail, car on constate ces dernières années qu’un grand nombre de salariés change de boulot. Certains décident de passer du statut de salarié à celui de créateur d’emploi, mais tous ne connaissent pas du succès. Si vous voulez vous reconvertir, vous devez connaître les différents éléments à prendre en compte dans le cadre d’une telle démarche afin de ne pas avoir de regret après.

Principaux types de reconversion

Il existe la reconversion volontaire qui est décidée après réflexion. C’est généralement ce qui arrive lorsqu’on estime que son métier actuel n’est plus en phase avec ses aspirations. Il y a aussi la reconversion imposée, une situation qui survient dans plusieurs contextes. Le travailleur peut être obligé de changer de métier en cas de maladie (inaptitude médicalement constatée) ou d’incapacité à suivre les nouvelles orientations de son employeur (par exemple une difficulté à intégrer les nouvelles technologiques dans son travail). Il existe aussi la reconversion subie, une situation apparaissant dans le cadre d’une faillite, d’une délocalisation ou d’une difficulté à trouver un emploi.

Marche à suivre pour une bonne reconversion

Quel que soit le type de reconversion, vous devez suivre une démarche afin que celle-ci soit une réussite. Il est toujours bon de dresser un bilan personnel à partir duquel vous mettrez en avant toutes vos compétences professionnelles. Dans ce point, vous devez aussi évoquer vos activités personnelles. En ayant un bon aperçu de vos compétences, vous pourrez mieux déterminer la formation idéale pour vos nouveaux projets. Le bilan doit également faire apparaître vos écarts de compétences ainsi que les aptitudes requises pour faire un autre métier ou changer de statut.

Avant de vous reconvertir dans un autre domaine d’activité, veillez à  faire une formation professionnelle afin d’être qualifié pour le nouveau métier qui vous intéresse. Aussi, une VAE (Validation des acquis par l’expérience) est importante dans cette démarche, car elle vous permettra d’obtenir un diplôme, de passer des concours et d’avoir une nouvelle vie professionnelle.

Vous pouvez aussi passer par des contrats de professionnalisation ou d’apprentissage afin de suivre des cours dans un organisme de formation, ce qui vous permettra d’être bien préparé pour votre futur emploi.